Dogteam.fr

Pomsky.

Le Pomsky.

Taille moyenne : Le Pomsky peut avoir trois tailles différentes, reconnues officiellement par l’EPC (European Pomsky Club) : le petit Pomsky mesurant entre 20 et 30 centimètres, le Pomsky moyen mesurant entre 31 et 40 centimètres et le grand Pomsky mesurant plus de 40 centimètres.

Poids moyen constaté : Le poids du Pomsky varie également par rapport à sa taille : le petit pèsera entre 2 et 6 kilogrammes, le moyen entre 6.5 et 11.5 kilogrammes et le grand entre 12 et 20 kilogrammes.

Espérance de vie : Le Pomsky a une espérance de vie avoisinant les 15 ans.

Couleur de la robe : La robe de ce chien est très semblable à celle du Husky. Dans la majorité des cas, elle est blanche, grise, noire ou marron.

Caractère du chien : Le Pomsky est un chien à la fois calme et joueur. Il est très affectueux et a besoin d’avoir beaucoup d’attention. Il n’est donc pas adapté à la vie avec un maître peu disponible. C’est un chien très protecteur et est peu sociable avec les étrangers. Il peut avoir du mal à s’adapter avec les enfants, dans la mesure où il peut être jaloux si ceux-ci demandent trop d’attention. Son adoption nécessite donc que les enfants soient déjà assez grands (à partir de 7-8 ans) afin que tout se passe pour le mieux. Il en va de même avec les autres animaux. Si l’adoptant possède déjà un animal, plutôt âgé et solitaire, l’adoption du Pomsky peu être envisagée. Sinon, il est possible que le partage du maître et de l’environnement soit compliqué. Il faut également savoir qu’en général, la cohabitation est plus simple avec les chiens qu’avec les chats.
Ce chien a également besoin de se dépenser en sortant jouer dehors, que ce soit lors d’une promenade ou lors d’un petit temps de jeu dans le jardin, si celui-ci est assez grand.

Quelques détails sur le Pomsky :

Il faut savoir que le Pomsky est une race de chien récente. En effet, celui-ci est issu du croisement entre deux autres chiens : le spitz nain (ou loulou de Poméranie) et le husky sibérien. C’est donc pour cela qu’il est, majoritairement, petit avec une apparence de husky. Cette race hybride est apparue dans le début des années 2010, d’abord aux États-Unis puis s’est ensuite répandue dans le monde, majoritairement en Angleterre.
On trouve trois variations de croisement pour le Pomsky : le 50/50 (le plus répandu), le 25% spitz nain/75% husky sibérien et le 75% spitz nain/25% husky sibérien.

Issu donc de ces deux races de chiens, le Pomsky peut être assez désobéissant. Il faut donc veiller à son éducation, douce mais ferme, dès le plus jeune âge, pour que son comportement soit le meilleur possible.
Du côté de la santé, il est résistant aux températures extrêmes, cela étant dû à sa grande quantité de poils. Concernant d’éventuels problèmes de santés, les scientifiques n’ont pas encore pu établir une liste puisque la race est trop récente.
Au niveau du toilettage, il a besoin d’un entretien quotidien, notamment de brossage, car il perd énormément de poils. Il faut également veiller à lui nettoyer les yeux chaque jour pour éviter d’éventuelles infections ou problèmes oculaires.
Pour l’alimentation, on privilégiera des croquettes de haute qualité, peu riches et équilibrées.
Enfin, le prix de l’adoption d’un Pomsky varie en général entre 2500 et 4500 euros.

Si vous préférez un chien de plus grande taille mais avec un physique similaire, vous pouvez consulter la fiche de race sur le Husky.

Exit mobile version