Dogteam.fr

Bien préparer son chien pour l’arrivée de bébé.

Beaucoup de nouveaux parents semblent débordés lorsque leur bébé arrive. C’est alors que par manque de temps, d’énergie ou d’argent pour s’occuper de leur famille nouvellement agrandie, ils abandonnent leurs chiens dans des refuges. Dans de nombreux cas, cela n’a donc rien à voir avec le fait que le chien se comporte mal avec le bébé.

Il reste tout de même fréquent que les chiens soient abandonnés après une alerte lancée par le chien dans son comportement envers le bébé, ce qui effraie les parents. Cela va d’un intérêt trop prononcé du chien pour le bébé à ce qui pourrait être interprété comme une agression (un grognement, le chien adopte une attitude défensive, etc.). La plupart de ces comportements pourraient être évités si le chien avait été correctement préparé pour l’arrivée du bébé.

Anticipez la relation entre chien et bébé longtemps à l’avance.

Si vous souhaitez avoir des enfants dans les 10 à 15 ans à venir il pourrait être judicieux d’éviter d’adopter des chiens de petite taille. En effet, les races dîtes « Toy » tels que les Chihuahuas, les Yorkshire ou les Spitz ne sont pas les races les plus adaptées à la vie de famille. Il y a certainement des chiens de ces petites races qui se débrouillent très bien avec les jeunes enfants à la maison mais il faut garder à l’esprit que la plupart de ces chiens sont minuscules, fragiles et sensibles. Ce ne sont donc pas des compagnons de choix pour la cohabitation avec des enfants en bas âge.

Certaines races de chiens de plus grande taille (voire de très grande taille) comme le Bouviers Bernois, le Terre-Neuve et le Lévriers Irlandais ont tendance à être relativement peu énergiques et lorsqu’elles sont correctement dressées, sociabilisées et habituées aux enfants, peuvent s’avérer être d’excellents choix. Des chiens de taille moyenne, comme les Beagles ou les Bassets, sont souvent assez tolérants au comportement parfois turbulent des enfants. D’autres chiens ayant des caractères plus énergiques peuvent aussi être de très bons chiens de famille de par leur attitude protectrice et dévouée comme le Golden retriever, les Labradors, les Bergers Australiens et bien d’autres.
Néanmoins, il est plus important d’évaluer le chien dans son individualité et son dressage que de se fier aux normes de la race et aux rumeurs ambiantes. Des chiens issus de croisements pourront être aussi de bons candidats pour les enfants!

Préparez votre chien avant même d’avoir des enfants.

Si un chien n’a pas grandi avec des enfants et que son maître ne fait pas le nécessaire pour bien le sociabiliser, il est susceptible d’être, au mieux, mal à l’aise avec les enfants et, au pire, d’en avoir peur ou de devenir agressif. Si votre chien montre des signes d’inconfort en présence d’enfants, vous devrez l’aider à gérer son appréhension, à ne pas adopter un comportement agressif et lui montrer qu’il n’a rien à craindre lorsqu’il entre en contact avec eux.

Un chiot impeccablement dressé et socialisé doit pouvoir interagir régulièrement et sans aucun risque avec des bébés et des enfants pendant ses 2 à 3 premiers mois dès qu’il atteint l’âge de 4 semaines. Cette période est considérée comme le moment privilégié dans l’apprentissage d’un chiot pour qu’il intègre son environnement et qu’il apprenne comment bien se comporter avec les éléments, les êtres humains ainsi que les autres animaux qui l’entourent.

N’oubliez jamais que l’apprentissage du chien se fait durant toute sa vie et pas uniquement pendant son dressage en tant que chiot. Il est donc nécessaire de continuer à emmener votre chien au contact des enfants et de faire en sorte que les expériences vécues par votre chien soient toujours positives.

Planifiez soigneusement l’arrivée du bébé en pensant au chien.

Il est évident qu’on pense assez peu au chien le jour où l’on rentre chez soi avec son bébé pour la première fois. Et pourtant, le premier contact peut être un moment décisif pour la future relation de votre chien avec votre enfant. C’est une journée ou les habitudes seront bousculées, il n’a peut-être pas vu la maman depuis plusieurs jours, il peut y avoir des beaux-parents ou d’autres invités dans la maison et l’excitation pour votre compagnon est au maximum. C’est une recette explosive pour faire monter le stress de votre chien. Si vous le délaissez et que vous ne lui apportez pas de solution pour qu’il puisse gérer correctement tout ce stress, vous risquez de voir apparaître un comportement problématique en réponse à ce fameux stress, dont le pire pourrait être l’agression.

 

3 astuces pour préparer votre chien en amont à l’arrivée de bébé.

    1. Initiez un rituel d’arrivée : Pendant que la maman et le nouveau-né sont encore à la maternité, rapportez à la maison une couverture avec l’odeur du bébé dessus et laissez votre chien la renifler. L’odeur va créer un premier lien entre votre enfant et votre chien. Ne le laissez pas prendre le tissu dans la gueule ni jouer avec. Cette couverture est un peu une base de travail avant l’arrivée de votre enfant à la maison et votre chien doit déjà comprendre à quoi il doit s’en tenir. Lorsque votre chien s’est familiarisé avec l’odeur du bébé et qu’il réagit de manière appropriée, félicitez le et récompensez le à l’aide d’une friandise. En répétant ce rituel régulièrement, le chien saura comment se comporter le jour J et vous aurez déjà canalisé une bonne partie de son stress.
    2. Faîtes votre retour par étapes, laissez donc la maman entrer en premier. En effet, si l’accouchement a nécessité que madame soit plusieurs jours à la maternité sans rentrer chez vous, votre chien sera très (trop) content de retrouver sa maitresse. Il est donc conseillé que l’autre parent attende quelques instants à l’extérieur que la nouvelle maman termine ses retrouvailles avec votre compagnon. Le chien sera alors moins énervé en présence du bébé et vous pourrez engager votre rituel d’arrivée plus sereinement.
    3. Le jour du retour à la maison, faites bien faire de l’exercice à votre chien. Une bonne promenade, des lancers de balle, un jogging ou n’importe quelle autre activité tant que vous permettez à votre chien de se dépenser largement. Un chien qui se dépense est un chien qui déborde moins d’énergie dans une situation stimulante et vous pourrez le canaliser plus facilement lors de l’arrivée de bébé.
Exit mobile version