Les groupes de races de chiens.

La Société Centrale Canine a crée le Livre des Origines Français (LOF) en 1885. La nomenclature actuelle classe les chiens en dix groupes différents. Cette nomenclature est suivie par les 99 pays membres de la Fédération Cynologique Internationale. Cette Fédération reconnaît actuellement 353 races classées en 10 groupes, possédant chacune un standard défini par le pays propriétaire de la race et les CSS (Commissions des Standards et Scientifiques). Un système spécifique a été mis en place aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Groupes de races de chiens.

GROUPE 1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).

Les races qui constituent ce groupe ont autrefois été dressées par des bergers et des bouviers qui les utilisaient pour le rassemblement et la garde des troupeaux comme le Berger Belge par exemple. Mais depuis plus de cinquante ans, l’utilisation c’est diversifiée avec d’autres disciplines, RCI, pistage, ring, agility…

GROUPE 2 : Chiens de types Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes – Chiens de montagne et de bouvier suisses – Autres races.

Ce groupe rassemble des races variées allant du chien de combat au chien de garde de troupeaux, en passant par le chien d’agrément. La plupart de ces races sont réputées pour leurs aptitudes de chiens d’utilité.

GROUPE 3 : Terriers.

Les chiens de ce groupe tirent leurs noms de la terre, puisque ils devaient débusquer le gibier de son terrier. Ces chiens sont courageux et déterminés. Ils s’imposent par leur diversité, dans leur format et dans leur utilisation.

GROUPE 4 : Teckels.

Les Teckels forment à eux seuls un groupe en raison des 9 variétés que compte la race. Longtemps utilisé pour la chasse sous terre, il est aujourd’hui à l’aise dans toutes les disciplines de la chasse. Son aimable caractère en fait également un agréable compagnon.

GROUPE 5 : Chiens de type Spitz et de type primitif.

Ce groupe rassemble toutes les variétés de Spitz, les chiens nordiques et les races dites primitives. C’est notamment lors de courses de traineaux que l’on peut admirer les aptitudes des chiens de ce groupe.

GROUPE 6 : Chiens courants, chiens de recherche de sang et races apparentées.

Les chiens de ce groupe sont spécialisé dans la recherche de gibier. Leurs atouts sont un flair et une voix hors pair.

GROUPE 7 : Chiens d’arrêt.

Comme leur nom l’indique, les chiens de ce groupe, continentales ou britanniques, se distinguent par une position d’arrêt lorsqu’elles ont repéré le gibier. Ce groupe rassemble aussi les Épagneuls, Pointers, et Setters.

GROUPE 8 : Chiens rapporteurs de gibier – Chiens leveurs de gibier et broussailleurs – Chiens d’eau.

Les chiens de ce groupe sont très spécialisés, ils complètent souvent le des travail d’autres chiens de chasse. Que ce soient les Retrievers, rapporteurs du gibier blessé, les Spaniels qui traquent le gibier dans les terrains les plus accidentés ou les chiens d’eau qu’aucune mare ou marais ne rebute. Ces chiens trouvent de plus en plus leur place au foyer en raison d’un caractère souple et très amical.

GROUPE 9 : Chiens d’agrément et de compagnie.

Toutes ces races appartiennent à l’origine à l’un des autres groupes présentés mais ont comme dénominateur commun leur souplesse de caractère, leur attachement à l’homme et leur absence d’agressivité, ce qui en a fait des compagnons privilégiés.

GROUPE 10 : Lévriers.

A l’inverse des autres chiens de chasse, les races de ce groupe n’utilisent que très peu leur odorat, bénéficiant d’une vue et d’une vitesse exceptionnelles. Ils étaient donc utilisés à terrain découvert, vastes plaines ou déserts. Depuis l’interdiction de leur utilisation à la chasse dans de nombreux pays, certaines variétés ont été sélectionnées pour des activités sportives (courses, poursuites à vue, etc) ou comme chiens de compagnie.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *