Un chien positif au Coronavirus : vers une quarantaine des animaux domestiques à Hong-Kong?

Malheureusement un chien a été testé et considéré comme “légèrement positif” ce vendredi 28 Février à Hong Kong. La région ayant décidé d’user plus sévèrement du principe de précaution a mis en place des système de tests sur les animaux domestiques.

Ainsi le chien d’une habitante de Hong-Kong elle même positive au test sur le virus Covid-19 a été considéré comme potentiellement porteur du virus bien qu’aucun des symptômes de la maladie n’ait été observé. La question se pose car les traces du virus ont été trouvées dans des échantillons prélevés dans les muqueuses du chien. Le constat est à prendre au conditionnel car les autorités ne peuvent pas affirmer s’il s’agit ou non d’une contamination due à l’environnement du chien ou s’il en est réellement porteur.

Chien avec le nez qui coule.

Jusqu’ici les chiens et chats (ou autres animaux domestiques) d’une personne contaminée pouvaient être gardés par des membres de la familles ou des amis capables de s’en charger mais ce test qui peut laisser penser que le Coronavirus peut transiter par les animaux complique fortement les choses. Désormais les compagnons à quatre pattes appartenant à une personne testée comme positive au Coronavirus devront être remis aux services du Département de l’agriculture et de la pêche afin qu’ils soient mis en quarantaine. Ils y resteront pendant 14 jours, période estimée d’incubation de la maladie et y seront suivis afin de vérifier si elle se développe ou non chez eux.

Il ne s’agit visiblement que de grandes précautions mises en place à Hong-Kong car rien ne permet d’affirmer que les animaux peuvent être porteurs du Coronavirus.

Source.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *