Dogteam.fr

Le dressage d’un chiot : quand et comment?

Lorsque vous devenez l’heureux propriétaire d’un chien pour la première fois, le dressage du chiot est l’un des principaux sujets de préoccupation.

Quand le dressage doit-il commencer ? Quelles sont les priorités? Puis-je y arriver seul ?

Commencer le dressage d’un chiot peut être quelque chose de relativement complexe, surtout lorsqu’il s’agit de votre première expérience en tant que maître. De l’entraînement comportemental tel que s’asseoir et s’allonger à l’apprentissage de la propreté, l’étape du dressage est à ne surtout pas négliger car c’est ce qui va conditionner votre chiot à devenir un chien bien sociable, adapté à son environnement et donc, un chien épanoui. De plus, le dressage est une étape qui renforce les liens entre le chien et son maître.

Quand doit commencer le dressage de mon chiot ?

Les éleveurs, les dresseurs et les comportementalistes ne sont pas forcément tous d’accord à ce sujet. Certains soutiennent que le dressage devrait commencer dès la naissance par des sessions très très courtes et sur des tâches très simples. D’autres soutiennent qu’il est inutile de vouloir commencer le dressage d’un jeune chien jusqu’à l’âge de deux mois minimum. Age à partir duquel le chien est physiquement apte, bien que sa croissance continue, et qu’il soit capable de comprendre lorsque vous le félicitez.
Le plus simple est de commencer doucement à l’âge de deux mois avec différents stimuli. Essayez par exemple d’apprendre à votre chiot à s’asseoir en échange d’une friandise. Puis à donner la patte, à se coucher, etc.

Que dois-je apprendre à mon chiot en priorité ?

Les chiots ont une durée d’attention très courte. Les séances de dressage ne devront donc pas dépasser 10 minutes dans un premier temps puis vous pourrez augmenter progressivement la durée de ces séances de travail.

Lui apprendre à être propre.

Il va sans dire que la propreté est la première chose que l’on souhaite apprendre à son chiot. Si vous souhaitez éviter que vos sols, vos tapis et vos meubles ne soient couverts d’urine, il va falloir être très efficace dans cette phase du dressage. En effet, en cas de défaillance lors de l’apprentissage de la propreté du chien, ce dernier peut avoir des difficultés à se tenir propre durant toute sa vie. C’est évidemment un comportement que l’on souhaite éviter.

C’est un apprentissage qui se fait sur la durée. Ne vous attendez pas à ce que votre chiot se montre propre du jour au lendemain. Votre chiot peut déraper et il vous faudra beaucoup de patience pour que cette routine soit gravée dans l’esprit de votre chien.
Afin de former votre chiot à la propreté, vous devez régulièrement l’emmener à l’extérieur et au même endroit. Lorsqu’il fait ses besoins en balade, félicitez le largement et offrez-lui une récompense. Si jamais il lui arrive d’avoir un accident dans la maison, grondez-le fermement mais sans le punir. Il est prouvé par de nombreuses études que le renforcement positif est la méthode la plus efficace et la plus rapide pour obtenir de bons résultats.

Les horaires de repas du chiot.

Donner un cadre fixe avec une heure précise à votre chiot pour le nourrir a de nombreux avantages, pour lui comme pour vous. Ancrer une heure habituelle pour nourrir votre chiot va vous permettre de ne jamais oublier le repas. D’une part cela vous évitera de ne plus savoir si vous avez déjà rempli la gamelle de votre compagnon ou pas, d’autre part, il va se manifester si vous dépassez cet horaire. C’est le meilleur moyen d’éviter que votre chien ne saute un repas par inadvertance.

Choisir un horaire et le respecter aura également des bienfaits au niveau de la santé du chien. Le nourrir à une heure précise permettra de déterminer également ses habitudes pour la balade et qu’il puisse aller faire ses besoins en conséquence. Pour certaines races connues pour être très gourmandes, donner sa ration à une heure précise est aussi un excellent moyen de maîtriser le poids de son chien. Dans le cas des grands chiens ou des chiens de chasse, l’habituer à manger le soir, avant une période de repos, permet de diminuer le risque de syndrome DTE (Dilatation Torsion de l’Estomac).

Cela va également empêcher plus tard la mendicité lorsque vous êtes à table ou que vous mangez quelque chose. De plus, assurez-vous que le repas soit toujours servi au même endroit. Le développement de cette routine empêchera votre chien d’attendre constamment de la nourriture. Il saura quand et où attendre sa gamelle et restera dans cette zone à ce moment-là.

Les ordres de base.

Ces ordres peuvent sembler inutiles, mais ils peuvent vous permettre de garder le contrôle dans certaines situations pour assurer davantage la sécurité de votre chien. Par exemple, si vous promenez votre chien à proximité d’une route sur laquelle la circulation est dense, des ordres de base tels que s’asseoir peuvent inciter votre chien à se comporter calmement avant de traverser la rue. Des ordres de différentes natures existent pour permettre d’assurer la sécurité de votre chien, son bon comportement ou encore des ordres spécifiques de travail si vous participez avec lui à des compétitions. Ces compétitions peuvent être à la fois une expérience amusante et stimulante pour vous et votre chien, il y a donc de nombreux avantages à entraîner votre chiot à certains de ces ordres dès le plus jeune âge.

Les basiques sont bien sur «assis», «couché» et «stop ». Choisissez des mots précis et simples à prononcer, c’est pour cela que nous préfèrerons « stop » plutôt que « pas bouger ». Au fur et à mesure du dressage, les chiots associeront un comportement à une commande. Par exemple, afin de leur apprendre l’ordre «assis», il existe deux méthodes à considérer :

Canaliser l’agressivité de mon chiot.

De manière innée, les chiots ont un instinct de garde naturel. Ce n’est pas un problème quand ils sont jeunes, mais cela peut devenir un gros problème lorsque vous avez un chien adulte qui monte la garde de manière agressive devant chaque jouet dans une maison familiale. Il est primordial d’arrêter ce comportement négatif le plus tôt possible afin que votre chien ne devienne pas agressif en vieillissant. Pour éviter ce comportement, il faut d’abord éviter la punition basique qui consiste à enlever un jouet au milieu du jeu si le chiot se montre trop agressif, cela ne fera que renforcer le besoin de défense que va ressentir le chien envers ses affaires.


Il vaut mieux jouer sur le renforcement positif encore une fois en récompensant votre chiot par une friandise et en le félicitant lorsqu’il donne de lui-même le jouet qu’il a dans la gueule.

S’il n’obéit pas, dois-je punir mon chiot?

Nous ne le répéterons jamais assez, il est contre-productif de punir votre chiot. Optez plutôt pour un dressage à base de renforcement positif pour lui enseigner les bases nécessaires à une vie harmonieuse dans votre maison.

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur les différentes manières de bien dresser un chien, vous pouvez consulter l’article suivant : Bien dresser son chien, les techniques de dressage.

Exit mobile version